Tri-Roc 6 octobre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tri-Roc 6 octobre 2016

Message par K1000 le Ven 7 Oct - 19:09

Comme prévu, j'ai participé au Tri-Roc, le triathlon VTT organisé dans le cadre du Roc D'azur.
Un pote s'est greffé à l'aventure.
Pour le situer sportivement, il est plutôt coureur (7 marathons à son actif, dans des temps très raisonnables) mais il vient tout juste de se mettre au vélo : achat d'un VTT cet été (quelques brèves sorties façon "découverte"), puis achat d'un route début septembre, quelques sorties de test, en vue d'un périple sur route de 3 jours fin septembre dans les Pyrénées (105 km par jours et quelques gros cols).

Pour son premier triathlon, il voulait se tester sur des distances raisonnables (ici : 1,5 / 24 / 11).

* * *

Ça commence le matin :
Gros 'dèj à base d'omelette, charcuterie, café, brioches, tartines... car le départ est à 13h. L'idée était ensuite de s'envoyer une légère collation vers 11h.
Puis départ pour la base nature de Fréjus.

C'est là que ça se corse. Il faut pénétrer dans la zone du Roc d'Azur, en passant par une palpation de sécurité et fouille des sacs. Et quand on vient faire un triathlon, on se pointe avec UN PAQUET d'affaires (2 paires de chaussures, une combi, serviette, ravitaillement, matériel de réparation, change, ...) tandis que les autres VTTistes n'ont généralement qu'un tout petit sac...
Au départ, on pensait aller retirer les dossards, retourner à la bagnole, prendre nos affaires, manger un bout, puis se présenter à la zone de départ. Du coup, changement de plan : on ne prend que le nécessaire avec nous, en laissant la collation de 11h dans la voiture (ce qui aura son importance pour la suite  Surprised ).

Une fois entré, les dossards se récupèrent tout au fond (après les multiples stands des très nombreuses marques présentes sur le salon). Ce qui fut fait à 11h. La zone de départ n'ouvrant qu'à 12h, on a poireauté un peu dans le salon, en préparant ce qui pouvait l'être (plaque de cadre, dossard) et en fignolant les réglages du vélo loué sur place par mon pote (Lapierre X-control 327).
Grignotage de quelques maigres gâteaux emmenés par précaution et grappillage d'échantillons dans les stands de diététique (Isostar, ...). C'est mieux que rien, mais au bout du compte, j'ai un peu faim.

12h, direction la plage, pour préparer la zone de transition. Il y a du vent, il fait gris (alors que la veille et le lendemain et à peu près tous les autres jours, il a fait beau et il continue de faire beau. C'est pas de bol). La mer est bien déchaînée, l'organisation hésite à annuler la partie natation, finalement c'est maintenu.

12h45, c'est parti pour la mise à l'eau. Et tout de suite, on voit que ça va être COMPLIQUE. Ça secoue grave ! Ici, c'est Hawaï ! Des méga vagues, et surtout du vent qui crée un sacré courant.

13h00 : c'est le départ !
https://www.facebook.com/1626022640949399/videos/1794614037423591/

Tout le monde à l'eau ! la première bouée n'est pas très loin, du coup les concurrents sont très rapprochés les uns des autres. Pas facile. Une fois la première bouée atteinte, c'est une grande ligne droite où les concurrents peuvent s'éparpiller un peu, c'est plus cool. Retour vers la plage à contre courant, sortie à l'australienne (15 mn pour mon premier tour), puis seconde boucle. Pendant laquelle, je me suis bien fait emporté par le courant et j'ai perdu un max de temps. 32 mn à ma montre. Mais je sors bien frais.

La zone de transition est toute en longueur, et assez loin de la plage. Il faut déjà courir un peu. Lorsque j'arrive, mon pote est déjà là, en train de se changer. Je me prépare à donf, mais malgré cela, il va s'écouler 3mn entre le moment où je sors de l'eau et celui où je quitte la zone avec mon vélo Shocked . Je repars avant lui (l'expérience des grands rendez-vous...  Very Happy).

Ensuite, on pars pour 5 km de plat. Et comme c'est plat, tout le monde envoie le bois. Le cardio monte. Je double, on me double, tout le monde fonce. Sauf qu'au bout des 5 km, v'là l'ascension qui commence. Et là ça ne plaisante plus. De la veille grosse et belle montée qui monte et qui monte. De la caillasse, des racines, bien technique. Ça monte. Je double plus qu'on ne me double. Mais c'est franchement dur. Je pense à mon pote, je me dis qu'il doit vraiment galérer, parce que la partie vélo, c'est pas une plaisanterie. Ensuite vient la descente. Là non plus, ça ne rigole pas. Faut être concentré, c'est vraiment pentu. DU VTT PUR ET DUR. Ça fait plaisir même si c'est bien trapu. J'ai pris une barre et deux gels. Léger mal de ventre.
Puis retour sur une partie roulante, où à nouveau j'envoie un max, parce qu'on n'est pas là pour se reposer.
Avant l'épreuve, je lui avais dit que j'estimais le vélo à 1h15. Et je mets... 1h15.

Hop, à nouveau, toute la zone de transition à se farcir en poussant le vélo. 50 secondes plus tard, je repars avec mes baskets. 

C'est parti pour 11 km en deux boucles.
Je pars assez tranquillement, pour voir comment je suis. En fait, ça va. Alors je pousse un peu. Le parcours est sinueux par moment, il y aussi de longues lignes droites, des petites bosses, des petites descentes, il faut régulièrement relancer. Mais j'aime bien. Premier tour en 25 mn. C'est parti pour le second tour, je prends de l'eau au ravito, un "coup de fouet", je suis encore bien. Au loin, j'aperçois mon pote qui revient du vélo. Je continue, et j'essaye d'accélérer le rythme. Un peu plus loin, je croise mon pote qui est dans son premier tour à pied.
Quant à moi, je termine la CAP en 49 mn.

2h41 au total.

J'ai hyper faim. Début d'hypoglicémie...
A l'arrivée, je discute avec des gars, qui disent tous la même chose : la partie vélo, c'est CHAUD.

Mon pote arrivera un peu plus tard... avec la jambe en sang. Il s'est méga vautré (3 fois si j'ai bien compris), deux fois tout seul et une fois lorsqu'un con a tenté un dépassement dans une zone impossible. On me l'a fait aussi. J'ai trouvé ça bien pénible. Surtout qu'on est loin de la tête de course, alors gagner une ou deux places en mettant en danger LES AUTRES c'est complètement con.

Quelques stats et commentaires :  
Près de 300 partants, mais seulement 232 à l'arrivée.
Le premier, Karl SHAW, remporte à nouveau l'épreuve en 1h55 (c'est le seul à être sous les deux heures).
Le second au scratch est en fait une équipe de trois, dont la partie vélo a été assurée par Romain BARDET (alors ouais, il peut foncer le bougre, facile quand on ne cours pas après !).

Les temps officiels :


Comme il y a des relais devant moi, en fait je suis 74ème ! Dans le premier tiers, donc. C'est bien.

Dans le coin, il y aura quand même des KOM qui ne seront pas évidents à aller chercher :





J'ai trouvé pénible que des cons tentent des dépassements dans certaines descentes. 

Et surtout, il y avait des motos (euh, des VTTAE) engagés sur l'épreuve. J'en ai doublé quelques-un, mais il n'est pas exclu que certains soient restés devant. Alors là, je râle, parce qu'il sont inclus dans le classement général, alors qu'il ne font pas exactement la même épreuve.

J'attends les photos de l'organisation, qui ne sont pas encore publiées.
avatar
K1000

Messages : 426
Date d'inscription : 09/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tri-Roc 6 octobre 2016

Message par K1000 le Sam 8 Oct - 12:52

Rectification : il y a 11 relais devant moi (et 19 derrière) !
Donc en individuel, je suis 65è. Et hop.
avatar
K1000

Messages : 426
Date d'inscription : 09/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tri-Roc 6 octobre 2016

Message par Jihem le Sam 8 Oct - 15:57

Bien joué K1000 et merci pour le CR bien détaillé  :top:
Ca te réussit bien le Sud.
avatar
Jihem

Messages : 6001
Date d'inscription : 13/10/2014
Age : 52
Localisation : Bry sur Marne

http://horde-sauvage94.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tri-Roc 6 octobre 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum